Le travail de l’armature métallique :

[toggle title= »L’armature est travaillée à l’aide de fraises au carbure de tungstène. »]
Les armatures sont ensuite sablées à l’oxyde d’aluminium.
L’oxydation se fait selon les indications du fabricant de métal.
[/toggle]

[toggle title= »La première cuisson d’opaque : »]
La première cuisson se fait à 980° sous vide.
Le temps de pré séchage de 6 minutes à 550° est respecté.
Après la cuisson, l’opaque présente déjà un aspect légèrement brillant.
[/toggle]

[toggle title= »La deuxième cuisson d’opaque. »]
Cette nouvelle cuisson se fait à 950° avec un pré séchage de 6 minutes à 550°.
Après cette deuxième cuisson, l’opaque prend un aspect de coquille d’œuf.
[/toggle]

[toggle title= »Application de la dentine-opaque. »]
Cette phase est très importante : elle permet une vitrification légère, essentielle pour l’hygiène parodontale et permet une stabilisation de la teinte dans le tiers cervical de la dent.
[/toggle]

[toggle title= »Application de la dentine. »]
[/toggle]

[toggle title= »Application de la masse incisale. »]
La stratification de la dentine est complétée dans le sens vertical vers la zone incisale.
Après avoir enlever le travail du modèle, les points de contact sont renforcés, puis les zones interdentaires sont séparées.
La première cuisson de la dentine se fait à 920° sous vide.
[/toggle]

[toggle title= »La cuisson de protection. »]
Le bridge est gratté et nettoyé avant la cuisson de correction.
La cuisson se fait à 910° sous vide.
[/toggle]

[toggle title= »La cuisson de glaçage. »]
Les colorants de surface sont utilisés pour la caractérisation individuelle du bridge terminé et nettoyé.
La céramique a alors un brillant léger et un aspect vivant.
[/toggle]